BT
x Votre opinion compte ! Merci de bien vouloir répondre au sondage InfoQ concernant vos habitudes de lecture !

Apprentissage et Seuil-limite lors d'une adoption d'Agile

Écrit par Dan Mezick , traduit par Simon Courtois le 11 juil. 2014 |

(Note au lecteur : Si vous découvrez cette série d'articles sur Open Agile Adoption, vous pouvez retrouver les Partie 1, Partie 2 et Partie 3. Le précédent article Partie 3 décrit le concept de seuil-limite et sa lecture est essentielle avant de consulter le présent article).

Stabilité dans l'état de seuil-limite

Le seuil-limite est troublant et génère du stress. L'une des hypothèses d'Open Agile Adoption est qu'introduire Agile dans une organisation classique crée un seuil-limite au niveau du groupe. Si ce seuil-limite est géré par un rite de passage, cela libère du potentiel pour une adoption rapide et durable d'Agile.

La principale idée derrière Open Agile Adoption est que reconnaître et répondre à ce seuil-limite réduit l'inquiétude, l'anxiété et la peur qui sont associées à une adoption Agile, cela permet une adoption rapide et durable d'Agile. La principale façon d'y répondre est en tirant parti d'une ancienne pratique, le rite de passage. Ce dernier apporte aux participants une expérience structurée avec un début, un milieu et une fin.

Open Agile Adoption est une technique reproductible pour une bonne adoption d'Agile. Elle est compatible avec vos méthodes actuelles et peut être intégrée à tout moment. Cette technique comprend des rites de passage, une mécanique de jeu, de l'Open Space, de la narration ainsi que d'autres pratiques pour qu'Agile s'implante durablement.

Le rite de passage

Les transitions sont difficiles et forment un pont entre deux états. Adopter agile est une transition importante et représente une quantité significative d'apprentissage. Cet apprentissage est stressant car il génère un seuil-limite.

Chez l'adulte, l'apprentissage crée de l'instabilité - un seuil-limite - jusqu'à ce qu'il soit achevé. Le principal moyen de gérer ce stress est d'instituer un rite de passage.

Un rite de passage donne une structure avec un début, un milieu et une fin à l'expérience de transition.

Conception d'une expérience

Établir un rite de passage est un exercice dans la conception d'expérience. Les rites de passage contrôlent et réduisent le sentiment déstabilisant de seuil-limite. Cela est important car le seuil-limite cause du stress qui peut à son tour causer de nombreux problèmes dont une profonde anxiété, de la peur, de la panique, de la dépression ou différentes formes de névroses.

Si vous étudiez les rites de passage, vous apprendrez qu'ils incluent généralement au moins une expérience particulièrement effrayante. Par exemple : un membre de tribu africaine qui effectue le rite de passage de l'enfance à l'âge adulte peut avoir à tuer un animal dangereux comme un lion ou une hyène. Vous vous demandez peut-être si ce type de rite de passage est une bonne idée, voulons-nous vraiment mettre les gens face à une expérience effrayante ?

Voici de quoi réfléchir : en termes culturels, qu'est-ce qui vient en premier, la transition particulièrement stressante ou le rite de passage ?

Rites de passage et Seuil-limite

La transition particulièrement stressante vient en premier. Les rites de passage sont une réponse culturelle. Ces derniers permettent de contrôler l'effrayante expérience de la transition. Ils sont établis en raison du besoin de gestion du seuil-limite très stressant. La transition vient en premier, vient ensuite la création du rite de passage pour gérer la transition d'un état à un autre.

En d'autres termes, un rite de passage ne produit pas de seuil-limite mais le contrôle durant les transitions dans la vie du groupe et de ses membres.

Les transitions stressantes mais nécessaires - comme le passage de l'enfance à l'âge adulte - existaient bien avant la création des rites de passage.

Le principal rôle d'un rite de passage structuré est d'apaiser le stress créé par une transition.

Le principal rôle d'une adoption d'Agile est de produire une transformation culturelle. C'est une transition importante qui ne s'arrête jamais puisqu'elle se base sur un apprentissage et une amélioration permanents.

Aujourd'hui, nous ne gérons pas au mieux cette importante transition et les rites de passage peuvent nous y aider.

Et c'est justement le but d'Open Agile Adoption.

Rites de passage et Culture des jeux

Les rites de passage sont des jeux culturels. Ils sont créés avec un but spécifique, des règles claires, un retour important et une participation facultative. Il est important de noter qu'Open Agile Adoption met en place un rite de passage et que ce dernier est en fait un jeu !

Points clés :

  • Les grandes transitions dans la vie d'un groupe créent un seuil-limite
  • Le seuil-limite est stressant. Il peut être anxiogène et effrayant
  • Les rites de passage ne produisent pas de seuil-limite mais sont des outils culturels qui permettent au contraire de gérer l'état de seuil-limite pour permettre aux participants d'atteindre leur objectif
  • Les adoptions d'Agile sont des transitions et produisent une importante anxiété, de l'inquiétude et un état de seuil-limite
  • Un rite de passage formel - un certain type de rituel culturel - peut aider
  • Open Agile Adoption fonctionne parce qu'elle reconnaît ces dynamiques et instaure un rite de passage qui aide les participants à faire le passage d'un état à un autre dans leur adoption d'Agile
  • Les rites de passage sont des jeux qui aident à la prospérité d'une culture

Jeu et Expérimentation

Soyons clairs : Agile est un framework d'apprentissage basé sur une expérimentation fréquente. Toute expérimentation est un jeu. Agile est donc un apprentissage ludique. Open Agile Adoption supporte et encourage fortement l'expérimentation et l'amusement. AOO dépeint l'expérience Agile comme une série d'expérimentations. Ce qui a réellement lieu est un jeu et un jeu est ludique.

Communitas

Une adoption Agile se construit avant tout sur le sentiment de communitas. Communitas est "l'esprit de communauté". Quand l'esprit de communauté est "haut", l'espace est ouvert et le sentiment de communitas est fort. Quand l'esprit de communauté est "bas", l'espace est fermé et la communitas est faible.

Exemple : Si vous aimez vous rendre au travail, l'esprit général dans l'entreprise est sûrement "haut". Si vous attendez vendredi avec impatience, l'esprit général est probablement "bas".

En ce qui concerne l'adoption d'Agile, communitas est essentielle. Elle provient de règles clairement comprises et appliquées uniformément. Elle vient du sentiment que chacun se sent engagé dans le processus, que tout le monde traverse cette étape ensemble.

Durant une adoption d'Agile, il semble que chacun soit remis en question. Quel est mon rôle ? Quelles sont les règles ? Quand est-ce terminé ? Qu'est-ce que cela signifie pour ma position dans le groupe ? Les dirigeants sont remis en question, les membres de l'équipe sont remis en question. Un nouveau jeu avec de nouvelles règles est stressant. Dans un no-man's land de règles, de nouveaux rôles et de nouvelles façons de travailler, peut-on vraiment s'étonner que les adoptions d'Agile échouent fréquemment ?

Les rites de passage peuvent aider à générer de la communitas - l'esprit même de communauté. L'anthropologie culturelle stipule qu'une personne traversant un rite de passage garde son statut durant le passage. Les participants ont une grande variété de statuts en même temps.

Puis intervient la communitas : tout le monde transite d'un point connu à un point inconnu. Tous traversent ensemble ce passage difficile et dangereux. Une fois la transition terminée, chacun est passé de ce qu'il était à ce qu'il est maintenant. Les rites de passage peuvent aider à gérer le seuil-limite créé par une transition.

Les rites de passage sont des expériences culturelles créées intentionnellement. Je répète : Les rites de passage sont des expériences culturelles créées intentionnellement. Ils sont faits pour créer un sentiment de communauté.

L'adoption d'Agile génère un seuil-limite en continu car l'apprentissage en Agile est constant. "L'amélioration continue" est le but et cela remet fortement en question votre culture. L'apprentissage représente un changement et ce changement est stressant car il produit le seuil-limite. Le rite de passage est un outil culturel permettant de gérer ce seuil-limite.

Les rites de passage augmentent la communitas et celle-ci augmente un peu (et probablement plus qu'on ne le pense) le sentiment de confort. Chaque participant traversant le rite de passage expérimente un début, un milieu et une fin. Ils en font l'expérience ensemble, quelle que soit leur position dans l'organisation. Tout le monde apprend.

Cette structuration du chaos est réconfortante et réduit l'inquiétude et le stress. Les rites de passage sont extrêmement pratiques pour obtenir une adoption rapide et durable d'Agile.

Pour les lecteurs intéressés par la base théorique d'Open Agile Adoption et du concept de rite de passage, je vous encourage à examiner les travaux de Victor Turner et d'Arnold van Gennep, qui ont tous deux écrit sur l'anthropologie culturelle. Arnold van Gennep a inventé le terme "rite de passage" dans son livre Les rites de passage. Victor Turner a construit ses travaux en se basant sur ceux d'Arnold van Gennep et a apporté le concept essentiel de seuil-limite.

Open Agile Adoption est basée sur de solides fondements théoriques issus de l'anthropologie culturelle. Cette technique reproductible qui permet d'obtenir une adoption rapide et durable d'Agile, compatible avec votre méthodologie actuelle, peut être ajoutée à n'importe quel moment. Cette technique repose sur la force de l'invitation, de l'Open Space, des rites de passage, de la mécanique des jeux, de la narration et bien plus, de façon à ce qu'Agile s'implante de façon plus pérenne.

À propos de l'Auteur

Daniel Mezick est Consultant en Management, auteur et organisateur de communauté. Il a créé la communauté Agile Boston. Il est à l'origine d'Open Agile Adoption, une technique pour mettre Agile en place rapidement et durablement en entreprise. Daniel est également auteur de THE CULTURE GAME, un livre décrivant seize modèles comportementaux de groupe qui aident à rendre une équipe plus intelligente. Ce livre se base sur cinq années d'expérience d'accompagnement avec 119 équipes agiles dans 25 organisations différentes. Daniel compte parmi ses clients Zappos Insights, CIGNA, SIEMENS Healthcare, l'Université de Harvard et de nombreuses entreprises plus petites. Pour en savoir plus et contacter Daniel, rendez-vous sur www.DanielMezick.com.

Bonjour étranger!

Vous devez créer un compte InfoQ ou cliquez sur pour déposer des commentaires. Mais il y a bien d'autres avantages à s'enregistrer.

Tirez le meilleur d'InfoQ

Donnez-nous votre avis

Html autorisé: a,b,br,blockquote,i,li,pre,u,ul,p

M'envoyer un email pour toute réponse à l'un de mes messages dans ce sujet
Commentaires de la Communauté

Html autorisé: a,b,br,blockquote,i,li,pre,u,ul,p

M'envoyer un email pour toute réponse à l'un de mes messages dans ce sujet

Html autorisé: a,b,br,blockquote,i,li,pre,u,ul,p

M'envoyer un email pour toute réponse à l'un de mes messages dans ce sujet

Discuter

Contenu Éducatif

Rien ne serait possible sans le soutien et la confiance de nos Sponsors Fondateurs:

AppDynamics   CloudBees   Microsoft   Zenika
Feedback Général
Bugs
Publicité
Éditorial
InfoQ.com et tous les contenus sont copyright © 2006-2014 C4Media Inc. InfoQ.com est hébergé chez Contegix, le meilleur ISP avec lequel nous ayons travaillé.
Politique de confidentialité
BT