BT

Automatisez tout ! Puppet, un outil DevOps disponible sur Windows Azure

par Richard Seroter , traduit par Julien Delhomme le 14 janv. 2014 |

Vous souhaitez faire de l’automatisation DevOps en environnement Microsoft ? Habituellement, ceci implique l’utilisation d’outils parmi ceux proposés par Microsoft, tels que PowerShell et System Center, plutôt que les outils open-source populaires pour lesquels le support de la pile complète des produits Microsoft a mis du temps à arriver. Les choses sont en train de changer ; les développeurs et les administrateurs système peuvent maintenant avoir recours à des outils comme Puppet pour provisionner et gérer leurs ressources sur Windows Azure.

Microsoft Open Technologies (MS Open Tech) - une filiale dédiée aux investissements dans l’open-source - a sorti un module Puppet et une interface en ligne de commande qui permet aux utilisateurs de cet outil DevOps d’intéragir avec les machines virtuelles, les réseaux et les bases de données sur Windows Azure. Ce module donne également aux utilisateurs la possibilité d’appliquer à leurs environnements Windows Azure une configuration Puppet parmi plus de 1 800 configurations proposées et définies par la communauté. Pour quelles raisons ce module a-t-il été construit ? Un blog au sujet de cette release fournit quelques éléments de réponse.

Ce travail des ingénieurs de MS Open Tech s’inscrit dans notre démarche d’étendre l’interopérabilité des outils DevOps populaires. DevOps s’intéresse à l’intersection entre le développement logiciel et les opérations IT. Il met l’accent sur la collaboration et l’intégration entre l’équipe de développement, toujours plus agile et devant répondre très rapidement aux changements, et l’équipe des opérations, en charge de fournir un service avec le maximum de disponibilité et pour laquelle les changements peuvent avoir un impact négatif sur la fiabilité. DevOps cherche à faire en sorte que ces deux groupes puissent communiquer et collaborer de façon plus efficace. Contribuer avec un module Puppet pour Windows Azure est un pas important pour s’assurer que les utilisateurs de Puppet puissent mettre à profit leurs compétences dans un environnement Windows Azure.

Ce module Puppet supporte aussi bien les machines virtuelles Windows que Linux et la CLI propose des opérations pour créer, supprimer, récupérer, arrêter et démarrer une VM. Les utilisateurs de la CLI peuvent aussi créer et configurer les réseaux virtuels Windows Azure et créer et configurer les bases de données SQL Windows Azure. Avec un accès à presque 1 900 manifestes de la communauté, les utilisateurs peuvent appliquer un large ensemble de configurations aux VM Windows Azure, y compris manipuler le serveur Web IIS, intéragir avec la base de registre Windows, administrer NGINX sur Linux et bien d’autres choses encore.

Le support de Windows par Puppet existe depuis la version 2.7.6, sortie en 2011. Le Puppet Master - qui stocke les manifestes exprimant l'état d’un système - doit être exécuté sur un serveur Linux, mais les serveurs et les stations de travail hébergeant l’agent Puppet peuvent être aussi bien sous Linux que sous Windows. En mode Master/Agent, les agents récupèrent les manifestes auprès du Puppet Master et les appliquent pour obtenir l’état système souhaité. Puppet est disponible en open source et en version Enterprise payante qui comprend plus de fonctionnalités. Les deux versions supportent le provisionning des VM cloud pour AWS et Google Compute Engine et il est possible d’exécuter Enterprise Puppet sur différents cloud, dont Windows Azure.

Chef, le concurrent principal de Puppet, propose une intégration à Windows Azure depuis plus d’un an déjà. Cependant, son plugin pour Windows Azure s’applique uniquement à la création et à la gestion des VMs. Néanmoins, les clients Microsoft bénéficient à présent de la possibilité de choisir parmi deux des outils d’automatisation DevOps les plus répandus, pour leurs Windows Servers et leur cloud Windows Azure. D’autres outils DevOps commencent également à porter leur attention au système d’exploitation de la firme de Redmond. Vagrant est un outil utilisé par les développeurs et les administrateurs système pour mettre en place rapidement des environnements de développement cohérents. Bien qu’il soit possible d’utiliser Vagrant sur des machines Windows, les hôtes virtuels, eux, ne peuvent tourner que sous Linux. Cependant, les release notes de Vagrant 1.4 mentionnent qu'il se pourrait que Vagrant 1.5 introduise le support des hôtes Windows, ce qui permettrait aux développeurs orientés Microsoft de bénéficier de cet outil populaire et de son écosystème grandissant.

Bonjour étranger!

Vous devez créer un compte InfoQ ou cliquez sur pour déposer des commentaires. Mais il y a bien d'autres avantages à s'enregistrer.

Tirez le meilleur d'InfoQ

Donnez-nous votre avis

Html autorisé: a,b,br,blockquote,i,li,pre,u,ul,p

M'envoyer un email pour toute réponse à l'un de mes messages dans ce sujet
Commentaires de la Communauté

Html autorisé: a,b,br,blockquote,i,li,pre,u,ul,p

M'envoyer un email pour toute réponse à l'un de mes messages dans ce sujet

Html autorisé: a,b,br,blockquote,i,li,pre,u,ul,p

M'envoyer un email pour toute réponse à l'un de mes messages dans ce sujet

Discuter

Contenu Éducatif

Rien ne serait possible sans le soutien et la confiance de nos Sponsors Fondateurs:

AppDynamics   CloudBees   Microsoft   Zenika
Feedback Général
Bugs
Publicité
Éditorial
InfoQ.com et tous les contenus sont copyright © 2006-2014 C4Media Inc. InfoQ.com est hébergé chez Contegix, le meilleur ISP avec lequel nous ayons travaillé.
Politique de confidentialité
BT