BT

Accueil InfoQ Articles Des Codeurs et des Claviers !

Des Codeurs et des Claviers !

Favoris

Introduction

En tant que codeur, nous avons tous des exigences en termes d'outils de travail : une machine puissante, un (des) écran(s) adapté(s), le choix dans son système d'exploitation, son IDE, etc...

Pourtant, les claviers que nous utilisons font rarement l'objet d'une attention particulière. Celui fourni avec la machine est souvent le choix par défaut et n'est que peu remis en question. Mais en y réfléchissant bien, c'est un élément de base de notre travail, nous permettant d'effectuer la grande majorité des tâches qui sont propres au métier de codeur.

Pourquoi négliger la qualité d'un périphérique que nous utilisons 8h par jour ?

Cet article est une photo des différents choix et points de vue de l’équipe de codeurs qui est derrière le comparateur d'assurance LesFurets.com. Et comme vous pourrez le voir, les avis sont assez tranchés. Un bon ouvrier se doit d'avoir de bons outils, et de se les approprier.

De quoi va-t-on parler :

  1. Switch
  2. Format
  3. Layout
  4. Modèles
  5. Bonus

Switch

Rubber Dome

La plupart des claviers que nous utilisons aujourd'hui sont équipés de switchs dit 'rubber dome'. Le nom de cette technologie s'explique par la présence d'une membrane de silicone placée entre le circuit imprimé du clavier et les touches. Sous chaque touche se trouve un 'dome' de silicone qui, à chaque pression de celle-ci, vient connecter les deux pistes placées en dessous, envoyant le signal correspondant à la touche enfoncée.

Cette technologie se retrouve dans la plupart des périphériques de la vie courante, ainsi que dans l'industrie automobile ou médicale.

Le 'feeling' de la frappe sur ce type de clavier est souvent décrit comme 'mushy' dans la langue de Shakespeare, sans réelle traduction, mais qui indique une frappe molle avec un faible retour tactile. Cette description peut paraître abstraite dans un premier temps, mais une fois que l'on s'essaye à la frappe sur un autre type de switch (Cherry MX ou Topre), la comparaison devient plus évidente.

Cherry

Introduits en 1985, les switchs de la série MX produits par la société Cherry Corp sont de loin les plus populaires de nos jours dans le mondes des claviers mécaniques.

Un switch mécanique se compose principalement d'un ressort, qui doit être pressé au delà de son point d'actionnement (le moment ou le contact entre le + et le - du PCB se fait, généralement autour de 2mm) et d'un slider, qui est la partie entre le ressort et la touche elle-même.

Les différentes versions de la série MX se distinguent grâce à la couleur de leur slider, qui détermine également la dureté d'actionnement du ressort, ainsi que la catégorie à laquelle appartient le switch : tactile ou linéaire.

Tactile

Les switchs dit 'tactile' sont ainsi appelés à cause du feedback que l'actionnement de la touche procure. Ce feedback se divise en deux catégories :

  • Clicky : le retour tactile ressenti est prononcé, un 'clic' audible et franc au moment de l'actionnement de la touche.

    Exemple, Cherry MX Blue :

  • Non-clicky : clic moins prononcé, on parle d'un léger 'bump' tactile.

    Exemple, Cherry MX Brown :

Linéaire

Les switchs linéaires sont plus simples de conception, ne produisant pas de clic à l'actionnement (un 'clac' reste audible si la touche est pressée jusqu'au bout, qui reste tout de même plus silencieux qu'un switch de type 'clicky'). La sensation de frappe est donc plus fluide, mais induit au début un nombre plus élevé de fautes de frappe, surtout dans le cas d'un switch ayant une faible force d'actionnement (voir ci-dessous), comme par exemple les Cherry MX Red.

Exemple, Cherry MX Red :

Topre

Créé par la compagnie japonaise Topre Corporation, les switchs Topre sont les seuls switchs électrostatiques de type capacitif sans contact et équipent beaucoup de claviers faits au Japon, incluant le clavier Realforce fait par Topre et le clavier HHKB fait par PFU. Ces touches ne sont ni considérées comme classiques, ni comme mécaniques, et équipent souvent les claviers de plus haute qualité.

La construction des switchs est un hybride entre ceux des claviers mécaniques Cherry MX et les traditionnels Rubber Dome. Le keycap (la touche) est posé sur un slider cylindrique, lui-même posé sur un cône de caoutchouc, lui-même posé sur un ressort mécanique, qui active la touche par conduction lors du mi-parcours.

La résistance des touches est moyenne (normalement 55g) et souvent comparée aux Cherry MX Brown, tout en ayant une sensation très différente sur la fin. La sensation des touches est caractérisée par le son 'thock', contrairement au 'click', 'clack' ou 'bump' des touches Cherry. L'action paraît aussi plus douce et régulière que sur les claviers mécaniques.

Coupe d'un switch Topre :

Force d'actionnement

L'autre composante caractérisant chaque switch est ce que l'on appelle sa force d'actionnement. Plus celle-ci est faible, moins la force nécessaire pour atteindre le point d'actionnement est faible. Celle-ci se mesure en grammes et est propre à chaque switch. Elle peut faire varier de façon assez marquée la sensation de frappe.

Les switchs les plus fréquemment trouvés sont actuellement les MX Blue (50g), Brown(45g), Black (60g) et Red (45g), même si l'on trouve de plus en plus les récents MX Green (tactile, 80g) et un retour des MX Clear (tactile, 55g) introduits en 1989.

Pour vous faire une idée du switch qui vous conviendrait le mieux, il existes des 'switch testers', comme par exemple celui vendu par MaxKeyboards.

Format

Il existe trois tailles qui composent la majorité des claviers mécaniques : 'Full', 'TKL' et '60%'. Les deux dernières tailles ne sont pas forcément connues du grand public, car assez peu représentées dans le commerce.

  • Full : le format classique, incluant toute les touches alphanumériques ainsi que le pavé numérique.

  • TKL : littéralement 'Ten Key Less'. Ce format élimine le pavé numérique pour une taille plus réduite.

  • 60% : ce format élimine encore plus de touches, afin d'atteindre une taille compacte. Ce format se base beaucoup sur les raccourcis claviers permettant d’accéder aux fonctionnalités des touches absentes.

De nombreux autres formats sont disponibles, la plupart étant des variantes de ceux cités ci-dessus.

Layout

Bépo

Le Bépo est une disposition de clavier adaptée à la frappe de la langue française, ainsi qu'aux diverses langues européennes. En effet, les dispositions Azerty et Qwerty sont l'héritage des machines à écrire, et ont pour objectif de minimiser les croisements des maillets de ces machines. Ce souci n'étant plus d'actualité, il existe donc de nouvelles distributions mettant l'ergonomie de frappe en avant, la plus connue étant le Dvorak, optimisé pour la pratique de la langue anglaise.

Comme le décrit le site bepo.fr, « L’arrangement des touches de la disposition bépo est basé sur une étude statistique de la langue française. Les lettres les plus fréquentes sont placées sur la rangée de repos, ce qui permet de limiter les efforts et donc la fatigue musculaire. La frappe devient plus confortable, ce qui réduit les risques de troubles musculosquelettiques ».

Dans la pratique, on notera une répartition proche du 50/50 entre les 2 mains, et une utilisation fortement accrue de la ligne du milieu. Il s'en déduit alors moins de déplacements des doigts. Pour l'apprentissage, si vous êtes un puriste, allez-y à l'aveugle ! Vous éviterez les mauvaises habitudes de frappe. Sinon, vous pouvez opter pour un clavier TypeMatrix ou acheter des autocollants à coller sur votre clavier actuel.

Chez LesFurets.com, nous sommes maintenant deux à être passés au Bépo, avec deux techniques différentes.

  • Thomas : De mon côté, j'ai acheté des autocollants pour mon clavier sur mon ordinateur personnel avec un usage de quelques heures le soir. Il m'a fallu 1 semaine d'exercices avant de pouvoir écrire un mail sans être frustré de ne pas retrouver mes touches. Au bout de 6 mois, je me suis senti suffisamment à l'aise pour apporter un clavier avec des autocollants au bureau. C'est à ce moment là que j'ai pu progresser. Je suis passé au TypeMatrix par la suite, plus agréable à l'usage.

  • Raphaël : J'ai suivi la méthode décrite en détail sur le site de Lionel Dricot, connu comme @ploum sur twitter. Elle consiste à utiliser un logiciel de dactylographie, Klavaro par exemple, entre 10 et 15 minutes par jour, avec un clavier différent de celui utilisé pour taper en Azerty, et si possible en ayant masqué les touches, pour s'obliger à développer la mémoire musculaire plutôt que la mémoire visuelle. L'entrainement régulier a duré 2 mois avant de pouvoir passer entièrement au layout Bépo sur un clavier Typematrix. D'abord chez moi, puis au travail avec un second clavier Typematrix. L'investissement initial est très important et très frustrant au début, mais il vaut vraiment le coup pour le confort d'utilisation qu'on y gagne !

Claviers

Chez LesFurets.com, plusieurs codeurs possèdent des claviers mécaniques (ou ayant un layout particulier). La section ci-dessous leur donne la parole afin d'apporter un avis plus personnel sur leur outil de travail.

Happy Hacking Keyboard 2 Professional (HHKB)

Le HHKB est un clavier 60% équipé de switchs Topre 55g construit par la compagnie PFU, dont le premier modèle est sorti en 1996. Il est fourni en plusieurs modèles, dont une version 'lite' (Rubber Dome) et une version 'pro' (Topre), décrite ici, en blanc ou en noir, avec ou sans impression de touches.

L'idée de base du clavier est de rapprocher de la ligne de base les touches nécessaires à la programmation sous UNIX. On note entre autres :

  • La suppression de la touche CAPS LOCK, disponible via une combinaison avec Fn, en faveur du CTRL qui prend sa place.
  • La suppression des touches fléchées qui sont déplacées sur les touches à gauche du ENTER, activables avec la touche Fn. Les touches PGUP, PGDOWN, END, START et autres sont positionnées juste à côté.
  • La suppression des touches fonctions (F1, F2, etc.) qui sont déplacées sur la rangée des chiffres, activables avec la touche Fn.
  • La suppression du BACKSPACE en faveur du DELETE, le premier restant accessible via la touche Fn.

Il est possible de modifier partiellement l'agencement des touches via des sélecteurs disponibles derrière le clavier. Cela est fort utile pour changer certains choix douteux (la suppression du BACKSPACE par exemple...). On note les modifications suivantes :

  • Retour à la normale du BACKSPACE, le DELETE reste disponible au même endroit via la touche Fn.
  • L'échange du ESC et du CAPS LOCK (très bien pour les utilisateurs de Vim).
  • L'ajout de la touche META à gauche de la barre d'espacement.
  • Modification de l'emplacement de la touche Fn qui est un peu loin.

Le clavier demande beaucoup d'adaptation, en particulier pour la touche CTRL, les touches fléchées et les touches fonctions. Les utilisateurs de Vim ne verront pas ou peu de différences (ces touches étant peu utilisées), mais les utilisateurs d'IDE auront la vie dure. L'agencement des touches fait du sens quand on y pense, et finalement une fois l'adaptation passée, il est un charme à utiliser.

Les touches sont particulièrement agréables au touché (comme la majorité des Topre) et la fabrication du clavier est de haute qualité. On note l'impression des touches sur la version blanche qui est superbe et l'utilisation du plastique PBT de qualité supérieure. La taille et le poids du clavier le rendent facilement transportable, en l'occurrence je l'apporte au travail le lundi et le ramène chez moi le vendredi.

Le problème reste le prix : il faut le faire importer du Japon, et il est de loin le plus cher sur le marché (environ le double des claviers mécaniques standards).

Thinkpad USB

Mon premier ordinateur portable a été un Thinkpad T42, j'ai passé des journées entières à taper dessus et j'ai réussi à acquérir une vitesse de frappe que je n'ai pas réussi à retrouver sur d'autres claviers. Il y a quelques mois, j'ai appris l'existence d'une version USB de ce clavier et je l'ai acheté. Malheureusement, il n'a pas été à la hauteur de mes attentes :

  • Il est trop léger et le plastique donne l'impression de ne pas être très solide. En fonction de la surface où il est posé, il a tendance à glisser.
  • Les libellés des touches sont collés. Au bout de seulement quelques mois d'utilisation, quelques uns de ces autocollants sont déjà abimés.

On retrouve quand même les points forts du clavier Thinkpad, à savoir :

  • Une bonne distance de parcours des touches, ce qui améliore le confort de frappe.
  • La force nécessaire pour enfoncer la touche est exactement ce qu'il faut pour ne pas faire des frappes accidentelles, mais ne pas avoir à taper comme sur une machine à écrire mécanique (ce qu'on peut reprocher au Das Keyboard par exemple).

Logitech K750

Le Logitech K750 est un clavier assez classique avec un layout standard et à la frappe très agréable. Il s'apparente à un clavier Mac : très fin avec des touches espacées à course très courte (il existe d'ailleurs une variante spécifique pour Mac).

Sa particularité vient du fait qu'il est à la fois sans fil et sans pile. Il est alimenté par deux petits panneaux solaires situés au dessus des touches Fx et qui le rendent autosuffisant énergiquement. L'utiliser sous une lumière artificielle d'open space suffit amplement à maintenir la charge à 100% en permanence.

Il permet donc d'avoir un bureau propre sans fils qui traînent et sans l'inconvénient de devoir recharger une batterie ou changer des piles. Il est le compagnon idéal d'une souris sans fil de la même marque puisqu'il exploite le récepteur radio Unifying qui permet de relier jusqu'à 6 périphériques au même récepteur.

Les plastiques du chassis sont en revanche de qualité assez discutable et retiennent très facilement les marques de doigts.

Das Keyboard

Le Das Keyboard est un clavier avec switchs mécaniques de type Cherry MX (2 types possibles : Brown et Blue), qui est disponible en plusieurs layouts (US, UK, DE, et Nordique) mais aussi une variante avec des touches sans libellés qui est très intéressante pour se forcer à apprendre à taper sans regarder. C'est donc le clavier que j'utilise pour m'entraîner au Bépo.

Si vous voulez en savoir plus sur ce clavier, vous trouverez des centaines de critiques sur internet, mais voici les points qui me paraissent les plus marquants :

  • Les touches mécaniques : je ne peux pas insister assez sur l'énorme avantage d'un clavier qui répond parfaitement au toucher et qui donne un bon feedback. Par contraste, le clavier Mac en aluminium est agréable pour écrire, mais je ne compte plus le nombre de fois où je suis passé trop légèrement sur une touche qui ne s'est pas activée et dont je me rends compte trop tard dû au clavier qui donne très peu de feedback (auditif ou tactile).
  • La taille : il s'agit d'un clavier de taille complète, donc avec toutes les touches dont on a besoin (pavé numérique, touches F1-F12, et même touches multimédia). De plus, pour les accros du gaming ou des raccourcis clavier, sachez que ce clavier propose le full N-key rollover.
  • La qualité de fabrication : c'est un clavier bien construit, avec un panneau supérieur en aluminium, et un poids de 1,3 kg qui l'empêche de bouger même pendant les séances de dactylo les plus furieuses.
  • Hub USB3 intégré : les ports USB proches de la surface du bureau sont rares (surtout quand on a une tour), là vous en avez deux en USB3.

L'inconvénient de ce clavier reste son prix, et le bruit des Cherry MX Blue (pour cela, je recommande une bonne paire d'écouteurs).

TypeMatrix

Le clavier TypeMatrix 2030 est un clavier ergonomique avec des touches à membrane de type Rubber Dome, annoncées pour 10 millions de frappes. Ce sont des touches fines agréables à l'usage. Le TypeMatrix se distingue des autres claviers par les points suivants :

  • L'alignement orthogonal : contrairement à la majorité des claviers, les touches sont alignées les unes par rapport aux autres. Le décalage habituel des claviers vient des machines à écrire, pour faciliter le placement des maillets de la machine. L'alignement orthogonal est très agréable à l'usage, cela réduit généralement les fautes de frappe. C'est aussi pratique dans les jeux lors de l'utilisation des touches z/q/s/d pour le déplacement !
  • Les touches entrée et retour sont au centre : cela est surprenant au premier usage, voir assez horrible, mais on s'y habitue très vite et cela impose la bonne répartition de l'usage des 2 mains. Cela permet aussi d'utiliser ces 2 touches de n'importe quelle main sans effectuer de grand déplacement.
  • Les skins en caoutchouc : TypeMatrix propose différents layouts de clavier, dont certains passent par des skins en caoutchouc, au choix translucide ou noir. On aura par exemple de l'Azerty, du Querty, du Bépo, du Dvorak, ou des skins vierges. Les peaux sont agréables au toucher et ont l'avantage d'être café-proof et lavables à l'eau. On peut aussi changer facilement de layout.

De mon avis personnel, il faut faire l'impasse sur certaines choses avec ce clavier :

  • Pas de pavé numérique, mais un usage de la touche Fn pour accéder à un pavé. C'est soi-disant pour que le clavier soit plus petit, et donc la souris plus proche de la main. En pratique, on aime ou l'on n'aime pas.
  • Le layout bépo n'est pas complet. C'est un layout simplifié, n'affichant pas tous les raccourcis accessibles dans la disposition bépo, notamment les raccourcis actionnables via Maj+AltGr. Le Bépo a l'avantage de proposer tous les caractères des langues européennes et de l'espéranto, mais le skin bépo du TypeMatrix ne les affiche pas toutes. D'autres raccourcis parfois plus utiles ne sont pas affichés, comme le ` ou le ¼.

En revanche, il y a des ajouts pratiques à l'usage :

  • Les touches multimédias via la touche Fn, bien pensées.
  • Les raccourcis couper/copier/coller, via la touche Fn, faisables à une main. Du fait du Bépo, les touches C et V sont loin du Ctrl, le clavier TypeMatrix a donc rajouté des raccourcis pour ces touches.
  • Pas d'installation spécifique, du moins sous Linux et Windows. Tant que la distribution connaît le Bépo, toutes les touches multimédia fonctionnent d'elles-mêmes.

Bref, le TypeMatrix est un clavier ergonomique intéressant et agréable à utiliser pour ceux qui veulent du Bépo. Personnellement, les touches orthogonales et le skin Bépo sont des choses dont j'aurais du mal à me passer dans un futur clavier. Comptez 90€ pour un clavier + un skin, avec pas mal de délai de livraison. Les prix varient souvent via des promos ou des commandes groupées dans les User Groups.

KeyCool 87

Le Keycool 87 est un clavier au format TKL (sans pavé numérique). J'ai choisi des switchs MX Red car la course réduite de l'actionnement me convient bien et me permet une bonne cadence de frappe. Le format TKL permet quant a lui de garder une taille compacte et facilement transportable.

Les Keycool sont des clones des Filco, une autre marque reconnue dans le monde des claviers mécaniques pour leur qualité de fabrication. Malgré cela, la qualité générale du Keycool est excellente, tout en proposant un prix attractif (autour des 70€).

La version que j'utilise possède un layout Qwerty, l'Azerty n’étant tout simplement pas disponible sur ce modèle, mais je trouve ce layout plus pratique pour le développement (moins pour la rédaction d'articles dans la langue de Molière !).

C'est une très bonne base pour un premier achat de clavier mécanique. Sans être trop onéreux, il fera parfaitement l'affaire dans un environnement de travail.

Comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus, les touches n'ont pas grand chose à voir avec le standard habituel (noir, caractères blanc). C'est l'un des autres aspects des claviers mécaniques : la personnalisation. Je ne m’étendrai pas sur le sujet car vraiment trop vaste, mais vous pouvez commencer par jeter un coup d’oeil sur ce site pour avoir un aperçu de ce qu'il est possible de faire en termes de customisation de son clavier.

Kinessis Freestyle 2

Dernier arrivé dans l'équipe, et non moins intéressant dans son approche, le "Kinessis Freestyle 2", clavier carrément en deux parties, comme si un codeur s'était lâché à coup de hache sur son clavier. L'intérêt est de pouvoir adapter la position de chaque main indépendamment et poser sa tasse à café au milieu :-)

Bonus & Hors Catégorie

Alpha Grip

Ce clavier est mine de rien l'extraterrestre de la bande, et reconnaissons-le, n'est pas le plus utilisé. Il part d'une idée de favoriser le placement optimal des mains pour limiter le déplacement des doigts lors de la saisie. La prise en main est assez longue et déroutante au premier abord, mais avec quelques heures de pratique, les sensations sont vraiment sympas. Venez l'essayer si un jour vous passez dans nos locaux :)

Blue Stork Hello Kitty

Nous avons gardé le meilleur pour la fin, j'ai nommé le Blue Stork "Hello Kitty". C'est le clavier préféré des développeuses de 8 ans fans du petit personnage Japonais ! :D

Plus sérieusement, ce clavier est utlisé comme gage, il est branché de force à la machine des codeurs qui cassent la compilation, en lieu et place de leur clavier favori, et ce pendant une longue journée.

Son atout principal est son aspect "kawaii", car à part cela, il est de très mauvaise qualité. Il est fabriqué avec des plastiques bas de gamme et sa frappe est très désagréble. Il possède néanmoins des touches de raccourcis multimédias qui permettront aux mélomanes de piloter leur musique du bout des doigts.

Conclusion

Les claviers mécaniques font doucement leur chemin chez LesFurets.com, et de plus en plus de codeurs se rendent compte du confort que procure la frappe sur un outil de qualité. Le choix est vaste et il y a forcement un clavier pour votre budget et vos préférences. Il est fortement conseillé de se procurer un 'switch tester' afin d’être sur du type de switch qui vous convient.

Et attention, une fois le pas franchi, il sera très difficile de revenir sur votre vieux clavier, voire d'utiliser le clavier de votre voisin !

Bonne frappe et à bientôt !

A Propos des Auteurs

Article co-rédigé par une partie de la bande de codeurs de LesFurets.com : Etienne, Thomas, Alexandre, Salvador, Andrei, Benjamin, Dimitri.

Si vous voulez venir coder avec nous, n'hésitez-pas à nous rejoindre.

Evaluer cet article

Pertinence
Style

Bonjour étranger!

Vous devez créer un compte InfoQ ou cliquez sur pour déposer des commentaires. Mais il y a bien d'autres avantages à s'enregistrer.

Tirez le meilleur d'InfoQ

Html autorisé: a,b,br,blockquote,i,li,pre,u,ul,p

Commentaires de la Communauté

  • Et le clavier Microsoft Natural Ergonomic Keyboard ?

    by Laurent Vaills /

    Ce message a été marqué comme possible SPAM. Un modérateur le relira et le publiera sans notification dans les 24 heures. Merci.

    A propos de ce clavier : www.microsoft.com/hardware/fr-fr/p/natural-ergo...

    Il est déroutant au début par sa forme, mais on s'y fait très rapidement.
    La position sur-élevée permet de ne pas "casser" le poignet; et le repose poignet est très agréable.
    Les touches sont peut-être un petit peu dures à enfoncer.

    Les touches multimédia sont bien pratiques, mais j'aurai apprécié d'avoir aussi les boutons next/previous. Le pavé numérique est sympa et le rappel des touches =, (, ), backspace juste au dessus est pratique.

    Ce qu'il manque à ce clavier c'est un trackball (qui aurait sa place au lieu du bouton de zoom) ou un 'clickpad' en dessous de la barre d'espace.

  • Quel clavier lorsqu'on tape en français et en anglais ?

    by Damien Pal /

    Ce message a été marqué comme possible SPAM. Un modérateur le relira et le publiera sans notification dans les 24 heures. Merci.

    Je passerais bien au BEPO, mais lorsqu'on écrit du code, j'imagine que c'est le clavier DVORAK le plus utile dans la journée d'un développeur.
    Je suis en train d'apprendre la dactylographie (en aveugle donc), après plusieurs années à taper avec deux doigts (trois dans les bons jours) les yeux rivés sur le clavier, et devant ce choix cornélien, j'ai conservé un clavier AZERTY classique, en me disant qu'au moins, je pourrais travailler sur n'importe quelle bécane.
    Qu'en pensez-vous ?

  • Re: Quel clavier lorsqu'on tape en français et en anglais ?

    by Raphael Brugier /

    Ce message a été marqué comme possible SPAM. Un modérateur le relira et le publiera sans notification dans les 24 heures. Merci.

    Le clavier Bépo est parfaitement adapté pour taper du code. Je l'utilise avec un typematrix, comme indiqué dans l'article.
    Je pense que c'est plus facile d'apprendre la dactylo sur un nouveau layout car il n'y a pas à "désapprendre" les habitudes.

    Le seul raccourci que j'ai du remappé sur mon ide, c'est ctrl+W.
    W est la seule lettre qui a un gros écart d'importance entre les langues française et anglaise, et donc elle se retrouve vraiment loin sur le layout bépo.

  • Re: Quel clavier lorsqu'on tape en français et en anglais ?

    by Damien Pal /

    Ce message a été marqué comme possible SPAM. Un modérateur le relira et le publiera sans notification dans les 24 heures. Merci.

    Merci pour votre réponse.

    Sur quelle combinaison avez-vous remappé le CTRL+W par curiosité (ça me fera sans doute gagner un peu de temps) ?

    D'avance merci

  • Re: Quel clavier lorsqu'on tape en français et en anglais ?

    by Raphael Brugier /

    Ce message a été marqué comme possible SPAM. Un modérateur le relira et le publiera sans notification dans les 24 heures. Merci.

    Sur Ctrl+À.
    Sous IntelliJ, Ctrl+W permet d'étendre la sélection (mot -> ligne -> méthode -> etc).
    Avec le TypeMatrix, c'est particulièrement efficace de le remapper sur CTRL+À (en bas à gauche) car les raccourcis couper/copier/coller ont leurs propres touches juste en dessous.

  • Re: Quel clavier lorsqu'on tape en français et en anglais ?

    by Etienne Borel /

    Ce message a été marqué comme possible SPAM. Un modérateur le relira et le publiera sans notification dans les 24 heures. Merci.

    Je pense que si vous êtes a l'aise avec un layout AZERTY et que écrire en français est indispensable dans le cadre de votre travail, vous n'avez pas besoin de changer. Je suis l'un des rares dans mon équipe à utiliser un layout QWERTY, car je le trouve plus pratique pour coder (accessibilité des touches les plus utiles (/{/} etc...), et que l'anglais est prédominant dans mon entreprise, mais pour avoir aussi longuement utilisé des claviers AZERTY, je dirais que c'est une question d'habitude :)

  • Article du Monde sur le sujet des layouts

    by Dimitri Baeli /

    Ce message a été marqué comme possible SPAM. Un modérateur le relira et le publiera sans notification dans les 24 heures. Merci.

Html autorisé: a,b,br,blockquote,i,li,pre,u,ul,p

Html autorisé: a,b,br,blockquote,i,li,pre,u,ul,p

BT

Votre profil est-il à jour? Merci de prendre un instant pour vérifier.

Note: en cas de modification de votre adresse email, une validation sera envoyée.

Nom de votre entreprise:
Rôle dans votre entreprise:
Taille de votre entreprise:
Pays/Zone:
État/Province/Région:
Vous allez recevoir un email pour confirmer la nouvelle adresse email. Ce pop-up va se fermer de lui-même dans quelques instants.