BT

Accueil InfoQ Actualités Tester l'Internet des Objets

Tester l'Internet des Objets

Favoris

Les tests d'applications embarquées et de systèmes destinés à l'internet des objets doivent prendre en compte les interactions physiques, sensorielles et émotionnelles explique Gerie Owen, Analyste d'affaires chez Northeast Utilities.

Gerie Owen proposera un atelier "Tester l'internet des objets : l'expérience humaine" à la conférence internationale sur la qualité logicielle et les tests des systèmes embarqués. Lors du même évènement, Peter Varhol de chez Aras Corporation donnera une conférence sur les tests dans l'univers M2M.

InfoQ a interviewé Gerie Owen et Peter Varhol sur les spécificités des tests sur l'internet des objets et sur les systèmes embarqués, et sur les solutions pour appréhender les attentes et les expériences des testeurs.

InfoQ : Vous allez intervenir à la conférence QA&Test à propos des tests dans le domaine de l'internet des objets et de l'expérience humaine dans le domaine des tests. Pouvez-vous rapidement nous expliquer ce qu'est l'internet des objets ?

Gerie : L'internet des objets est un terme assez général qui désigne un monde dans lequel les objets, les animaux et les personnes sont connectés, ce qui englobe la communication machine to machine et les technologies mettables. Kevin Ashton, co-fondateur de l'Auto-ID Center au MIT, qui a créé un standard global pour les puces RFID et les autres capteurs, a inventé le terme "Internet des objets" en 1999.

InfoQ : Comment les tests sur des systèmes et des applications embarqués diffèrent-ils des tests sur les applications à base de clients lourds ou sur les applications webs ?

Gerie : Dans la mesure où tous ces systèmes fonctionnent directement avec nous, expérimenter ces systèmes sur l'humain devient impératif. Si nous ne testons pas l’interaction humaine, notre évaluation de la qualité manquera d'une des informations les plus importantes nécessaire pour déterminer si oui ou non un appareil est prêt à être commercialisé. Pourquoi les tests "par des humains" sont-ils si importants pour les systèmes mobiles et embarqués ? Parce que lorsqu'un appareil mobile est physiquement attaché à nous et fonctionne avec nous ou à travers nous, les résultats les plus importants de l’interaction ou de la collaboration sont d'ordre émotionnel ou physique. L'utilisateur, un être humain, fait partie de l'"Internet des objets".

InfoQ : Les gens peuvent avoir des attentes et des expériences variées en utilisant des smartwatches ou d'autres technologies mettables. Ceci ne rend-t-il pas les tests très difficiles à mettre en oeuvre ?

Gerie : Absolument ! Les tests par l'experience humaine présentent un certain nombre de particularités liées à l'interaction humaine avec l'objet. Nous devons tester tout ce qui est du ressort du physique, ce qui inclut les tailles, les silhouettes et les genres des utilisateurs. Nous devons, par ailleurs, tester les réactions sensitives, telles que la vue, l'ouïe et le toucher. L'interaction avec les mouvements humains est un aspect crucial du test.

Nous devons prévoir de tester des localisations géographiques différentes, des conditions météorologiques différentes et des contextes différents. Nous devons, en outre, prendre en compte les aspects liés aux perceptions de l'utilisateur, sa tournure d'esprit, ses préjugés et ses émotions lorsqu'il interagit avec l'objet.

InfoQ : Pouvez-vous nous recommander des ressources en ligne ou des conseils pour les testeurs qui souhaiteraient en savoir plus sur les tests de l'Internet des Objets ?

Peter : Plus sur les tests de l'Internet des Objets. Il s'agit d'une question difficile, dans la mesure où c'est un secteur nouveau. Je pense que la plupart des testeurs n'ont tout simplement pas encore envisagé cette approche. En ce qui concerne l'approche de Gerie, je recommanderais aux testeurs de s'appuyer sur leur propre expérience avec leurs propres objets connectés. Si vous êtes, d'une manière ou d'une autre, mécontents, vous devez vous interroger sur le fait que ce mécontentement soit lié à l'objet lui même où à votre propre utilisation de l'objet. Il y a des chances que l'objet ne soit pas fait pour vous, même s'il s'agit d'une solution qui s'adresse aux humains. Je pense que Gerie a tout à fait raison, dans le sens où le fait de tester par une expérimentation humaine permet de se concentrer sur l'audience cible plutôt que sur l'adéquation avec le besoin, ce qui n'est pas toujours la même chose.

Evaluer cet article

Pertinence
Style

Bonjour étranger!

Vous devez créer un compte InfoQ ou cliquez sur pour déposer des commentaires. Mais il y a bien d'autres avantages à s'enregistrer.

Tirez le meilleur d'InfoQ

Html autorisé: a,b,br,blockquote,i,li,pre,u,ul,p

Commentaires de la Communauté

Html autorisé: a,b,br,blockquote,i,li,pre,u,ul,p

Html autorisé: a,b,br,blockquote,i,li,pre,u,ul,p

BT

Votre profil est-il à jour? Merci de prendre un instant pour vérifier.

Note: en cas de modification de votre adresse email, une validation sera envoyée.

Nom de votre entreprise:
Rôle dans votre entreprise:
Taille de votre entreprise:
Pays/Zone:
État/Province/Région:
Vous allez recevoir un email pour confirmer la nouvelle adresse email. Ce pop-up va se fermer de lui-même dans quelques instants.