BT

Accueil InfoQ Actualités DevOps au Gouvernement Britannique

DevOps au Gouvernement Britannique

Favoris

Anna Shipman a révélé aux participants de la QCon London comment DevOps pilote le Service Digital Gouvernemental (GDS). Le but du GDS est de piloter la transformation digitale du gouvernement britannique, "pour rendre les services et l'information digitaux plus simples, plus clairs et plus rapides". Son site le plus connu est GOV.UK, qui fournit les services et l'information gouvernementaux.

Au GDS, les développeurs ont beaucoup d'autonomie. Ils sont responsables pour l'intégralité du cycle de vie de l'application. Les développeurs déploient en production depuis leur propre ordinateur et fournissent le support de leur propre code, y compris les services d'astreinte. Ils font également leur propre choix technologique. Au regard du contexte gouvernemental dans lequel baigne le GDS, toute cette autonomie a suscité beaucoup de questions de la part de l'audience. Shipman a expliqué qu'il y a eu une compréhension partagée très tôt sur le fait que DevOps était le meilleur moyen de poursuivre la mission du GDS. Par exemple, les développeurs déploient depuis leur ordinateur pour des raisons d'efficience et pour être capables de délivrer rapidement des modifications en production. Shipman a donné l'exemple du bogue Heartbleed qui a été résolu en une poignée d'heures après son annonce.

Les développeurs sont d'astreinte sur la base d'une rotation hebdomadaire. GDS a des règles rigoureuses à propos des évènements qui devraient déclencher les alertes PagerDuty. Chaque incident qui pourrait déclencher PagerDuty doit comporter une entrée dans le manuel des opérations du GDS et décrire explicitement les étapes de mitigation pour résoudre cet incident. Seuls les évènements réellement graves, comme les crashs de serveur, déclenchent PagerDuty. Le GDS n'a pas de contraintes de support d'application 24x7 de telle sorte qu'il est possible de rediriger vers des pages statiques lorsque c'est nécessaire. Shipman considère que le manuel d'opérations est l'outil le plus important dont les équipes disposent pour supporter leurs activités. C'est ce manuel qui permet au GDS de partager les responsabilités entre tous les membres de l'équipe. Le GDS a une règle inflexible : lorsqu'une erreur est trouvée dans le manuel, la personne qui l'a découverte doit tout d'abord résoudre l'incident puis mettre à jour le manuel.

Les incidents graves déclenchent des post-mortems sans reproches. La personne impliquée dans l'incident rédige tout d'abord un rapport qui est partagé largement à travers l'organisation. Peu de temps après, toutes les parties prenantes se réunissent pour une réunion post-mortem afin de mettre au point comment prévenir ou mitiger cet incident dans le futur.

La planification des déploiements en production suit une procédure simple. Les équipes enregistrent leur intention dans le plan de mise en production, qui est divisé en plages de 30 minutes. Quand arrive le moment de déployer, l'équipe doit s'assurer qu'elle dispose du "jouet du blaireau" qui joue le rôle d'un verrou exclusif pour le déploiement.

Chaque équipe a la liberté de faire ses propres choix technologiques. Ces choix sont discutés avec les architectes et l'équipe d'infastructure. Shipman, une architecte au GDS, a indiqué à l'audience qu'elle trouvait que son rôle était plus d'écouter les équipes et les aider dans leurs choix que d'édicter des règles de gouvernance. Shipman a cité le cas d'une équipe qui a décidé que PostgreSQL était plus adapté que MySQL pour leur scénario. Ils ont joint leurs forces avec l'équipe d'infrastructure et ont réalisé la migration pendant plusieurs semaines.

Le GDS utilise beaucoup d'outils open source. Parmi ceux-ci, ils utilisent Jenkins comme serveur d'intégration continue, Puppet pour l'automatisation IT, syslog et logstash pour les logs, Cucumber pour les tests d'acceptance et Icinga pour le monitoring. Le GDS développe également la plupart de leurs outils et de leurs applications en libre. AlphaGov héberge tous leurs outils qui sont open source mais qui ne sont pas supportés. GDS Operations héberge les outils qui ont un degré d'implication plus élevé, comme vCloud Tools.

La présentation du discours d'Anna Shipman "Delivering GOV.UK: DevOps for the nation" peut être consultée sur la page du planning du site web de la QCon London 2015.

Evaluer cet article

Pertinence
Style

Bonjour étranger!

Vous devez créer un compte InfoQ ou cliquez sur pour déposer des commentaires. Mais il y a bien d'autres avantages à s'enregistrer.

Tirez le meilleur d'InfoQ

Html autorisé: a,b,br,blockquote,i,li,pre,u,ul,p

Commentaires de la Communauté

Html autorisé: a,b,br,blockquote,i,li,pre,u,ul,p

Html autorisé: a,b,br,blockquote,i,li,pre,u,ul,p

BT

Votre profil est-il à jour? Merci de prendre un instant pour vérifier.

Note: en cas de modification de votre adresse email, une validation sera envoyée.

Nom de votre entreprise:
Rôle dans votre entreprise:
Taille de votre entreprise:
Pays/Zone:
État/Province/Région:
Vous allez recevoir un email pour confirmer la nouvelle adresse email. Ce pop-up va se fermer de lui-même dans quelques instants.