BT

Portraits de Startupers #2017 - le livre

| par Stéphane Wojewoda le 01 févr. 2017. Durée de lecture estimée: 3 minutes |

Le monde des startups est en perpétuelle évolution et le développement de l'écosystème en France poursuit sa progression. Entre French Tech, FinTech, MedTech et autres, la compréhension du panorama est de plus en plus compliquée. Nous avions échangé avec Sébastien Bourguignon pour des portraits de startupers. Le même a continué l'aventure sur l'année 2016 pour proposer un livre Portraits de startupers #2017.

InfoQ FR a pu lire l'ouvrage et revient sur les grands sujets discutés. Sur le fond, la composition du livre est assez simple :

Des grands noms de la place française reviennent sur le monde des startups, d'Axelle Lemaire (alors Secrétaire d'Etat au Numérique) à Pierre Pezziardi sur les Startups d'Etat, en passant par Pascal Buffard (ancien Président du CIGREF), à des capital riskers ou responsables d'accélérateur comme Eric Burdier pour Axeleo. Ces personnes qui font ce monde partagent leurs opinions sur les tendances, les difficultés et les horizons de l'entrepreneuriat, en présentant leurs ambitions pour le modèle français, et parfois ses limites.

Suivent 80 portraits de startupers, à égalité entre homme et femme. La répartition entre les secteurs d'activités s'orientent surtout sur de la FinTech/InsureTech, avec quelques pépites autour du service et des objets connectés. La définition de "StartUp" reste d'ailleurs très plastique, dans la mesure où les portraits vont du jeune entrepreneur qui vient de se lancer à des entreprises installées comme Netatmo avec Frédéric Potter ou TalentSoft avec Jean-Stéphane Arcis.

Le format des portraits se structure autour de quelques questions clés (proposition de valeurs, parcours d'entrepreneur, formations, difficultés, points clés), et il est vain de chercher le top 10 des trucs et astuces de chacun. Je retiens trois points qui reviennent régulièrement sur les parcours :

  • De la persévérance : lancer son entreprise est compliqué, long, et le parcours est semé d'embûches,
  • Du travail : la semaine de 35 heures ne paraît pas être la norme,
  • Bien s'entourer : le startuper seul est souvent un "couteau suisse", et c'est grâce à la polyvalence de chacun que l'entreprise croît... ou disparaît.

Ces portraits sont surtout l'occasion de découvrir de belles idées surfant sur les vagues du communautaire (jestocke, babel-voyage), de l'économie du partage/recyclage (les joyeux recycleurs, ClozMe), de la techno pure et des sujets très spécialisés. Chaque portrait est une vraie surprise, et mon étonnement final s'arrête à trois aspects :

  • Les startups sont très orientées "Net Economy", avec à une petite dizaine d'exceptions sur une vision de plateforme (web) pour délivrer un service. On reste très proche d'un principe d'avant la dernière bulle où il y a peu de fondements étayés à la création de valeur. Quelques algorithmes (souvent très avancés), du Web 3.0 et une bonne idée sont les piliers de ces entreprises.
  • Le niveau de formation de 90% des startupers est un master/grande école, laissant supposer que pour lancer sa startup, mieux vaut avoir un bagage solide. C'est peut être un effet de panel qui donne cette impression qui serait à confirmer sur des échantillons plus grands. Néanmoins, le capital culturel ne semble pas être un vecteur de réussite, les autodidactes paraissant avoir des courbes de développement aussi intéressantes que les autres.
  • Il n'y a pas de startups incubées par de grandes entreprises, tendance émergente s'il en est. A l'inverse, il y a bien des anciens salariés qui ont lancé leur entreprise, parfois pas très loin de la maison mère, parfois avec l'aide de grandes entreprises comme socle technique. Ceci laisse penser que le phénomène est vraiment juste naissant et que nous le suivrons dans les mois à venir.

L'ouvrage se termine sur quelques positions de l'auteur sur le monde des startups, le digital, qui permettent de donner corps à l'opinion de l'auteur sur cet environnement qu'il étudie depuis maintenant plus de deux ans.

Au final, ce livre Portraits de Startupers est une belle découverte et voyage qui vous plonge dans le tissu émergent de notre économie technophile, et où vous trouverez sans doute de bonnes idées pour vous lancer, pour développer ou essayer de faire partie de cette communauté.

Evaluer cet article

Pertinence
Style

Bonjour étranger!

Vous devez créer un compte InfoQ ou cliquez sur pour déposer des commentaires. Mais il y a bien d'autres avantages à s'enregistrer.

Tirez le meilleur d'InfoQ

Donnez-nous votre avis

Html autorisé: a,b,br,blockquote,i,li,pre,u,ul,p

M'envoyer un email pour toute réponse à l'un de mes messages dans ce sujet
Commentaires de la Communauté

Html autorisé: a,b,br,blockquote,i,li,pre,u,ul,p

M'envoyer un email pour toute réponse à l'un de mes messages dans ce sujet

Html autorisé: a,b,br,blockquote,i,li,pre,u,ul,p

M'envoyer un email pour toute réponse à l'un de mes messages dans ce sujet

Discuter
BT